La Finlande ratifie la convention du travail maritime, 2006 (MLC, 2006)

La Finlande est le 33ème Etat membre de l'OIT et le onzième Etat membre de l'UE à avoir ratifié cette convention historique

Actualité | 10 janvier 2013

Le 9 janvier 2013, le Gouvernement de la Finlande a déposé auprès du Bureau international du Travail l'instrument de ratification de la convention du travail maritime, 2006 (MLC, 2006). La Finlande est le 33ème Etat membre de l'OIT et le onzième Etat membre de l'UE à avoir ratifié cette convention historique, qui prévoit des conditions de travail et de vie décentes pour les gens de mer, tout en créant des conditions de concurrence loyale pour les armateurs. Les navires enregistrés sous le pavillon de la Finlande totalisent 1,5 millions de tonnes brutes et représentent 0,15 pour cent du tonnage mondial des navires. Le port d'Helsinki est l'un des ports les plus actifs de la mer Baltique et la valeur du trafic de fret représente environ un tiers du commerce extérieur de la Finlande.

En transmettant l'instrument de ratification, Mme Päivi Kairamo, Ambassadeur et Représentante permanente de la Finlande auprès des Nations Unies à Genève, a déclaré: «La convention du travail maritime de l’OIT est d'une importance cruciale pour le secteur maritime dans son ensemble et pour tous les gens de mer à travers le monde. La convention prévient le dumping social par la mise à jour et la consolidation de la plupart des normes minimales de l'OIT concernant, notamment, les conditions de travail des gens de mer, le logement, les soins de santé et la protection sociale. Ce faisant, elle crée aussi des règles du jeu égales pour tous dans le secteur maritime à l’échelle internationale. Le processus de ratification a exigé un remaniement de fond de la législation en Finlande et dans l'Union européenne. Ce travail a été effectué dans le cadre d’une coopération exceptionnellement bonne et constructive avec et entre les partenaires sociaux en Finlande et au niveau européen – dans le même esprit que celui qui a prévalu au moment de l’élaboration et de l’adoption de la convention du travail maritime par les trois mandants de l'OIT lors de la Conférence du travail maritime de 2006 ».

En se félicitant de la ratification de la MLC, 2006 par la Finlande, le Directeur général du BIT, M. Guy Ryder, a déclaré: «Seulement cinq jours après l'enregistrement de la ratification de la MLC, 2006 par la Grèce – pays le plus méridional de l'Europe – la Finlande – pays le plus septentrional de l'Europe – rejoint aujourd'hui le groupe des nations maritimes qui approuvent les principes et les normes énoncés dans la MLC, 2006, afin de promouvoir des opérations de transport maritime de qualité et la protection de tous ces hommes et ces femmes qui gagnent leur vie en mer. La ratification de la Finlande s'ajoute aux dix autres ratifications déjà reçues de pays de l'Union européenne, conformément à la décision du Conseil de l’UE de 2007 autorisant la ratification de la convention et invitant les Etats membres à achever le processus de ratification rapidement. Cette ratification prouve qu'il existe une forte dynamique en Europe pour la ratification et la mise en œuvre de cet instrument important et envoie un signal en direction des 16 autres membres de l'UE pour qu’ils en fassent de même. Je suis convaincu que plusieurs autres pays européens qui finalisent leurs préparatifs pour la mise en œuvre législative de la MLC, 2006 suivront bientôt l'exemple de la Finlande ».

La ratification de la Finlande porte à 33 le nombre d’Etats membres de l'OIT, représentant 63,8 pour cent du tonnage brut mondial des navires, ayant ratifié la MLC, 2006. La convention entrera en vigueur le 20 août 2013, soit 12 mois après la date à laquelle elle a été ratifiée par 30 Etats membres représentant au moins 33 pour cent du tonnage brut mondial des navires.